admirer, s'étonner, rendre grâces,... vivre ! (Théodore Monod)

Ces mots de Théodore Monod me servent de guide dans ma vie et mon action...
Aussi bien dans mes activités de land-art, de création d'attrape-rêves, que dans mes activités photo...

une approche du sacré
inspirée d’une tradition
amérindienne

cropped-cropped-cropped-dreamcatcher-aigle-loup-ours-bison21.jpg

Reprendre conscience de notre place dans l’Univers,
Redécouvrir les cycles qui président à la Vie,
Revisiter notre regard sur la Nature,
Reproduire des gestes millénaires,
Retrouver la voie de la Connaissance…

dreamcatcher3Fabriquer un dreamcatcher (ou capteur de rêves, attrape-rêves,…) n’est pas un acte anodin. C’est beaucoup plus qu’un simple bricolage créatif. C’est déjà entrer en douceur dans le monde du sacré et du symbolique, (re)prendre contact avec les éléments et la Nature, aller à la rencontre des forces qui régissent l’Univers et la Vie…
Au-delà des stages de fabrication de capteurs de rêves, je propose d’autres activités (land-art, marches de nuit, …) aux environs de Nîmes, souvent gratuites ou dans une approche « prix libre et conscient », permettant de développer un autre regard sur la Nature et la Vie.

La démarche proposée
Ma méthode de travail, peaufinée au fil des ans, s’appuie sur la lecture à voix haute de légendes amérindiennes fondatrices de la tradition du capteur de rêves, à laquelle j’ajoute une étude des aspects symboliques de la Roue-médecine. Les matériaux naturels, récoltés au cours d’une quête méditative, conduisent à des créations originales, fortes d’une grande implication personnelle, à la façon d’un mandala.

dreamcatcher2Le cerceau, l’élément fondamental du dreamcatcher, sera bien sûr en bois. La branche sera prélevée dans le plus grand respect pour l’arbre (ou l’arbuste) qui donne ainsi une part de lui-même. Les fils du tissage et les textiles de décoration seront en fibres naturelles. Les plumes, dans la mesure du possible, seront offertes par la Nature, de même que les pierres, bois flottés et graines. Les perles seront le plus souvent issues de récupération de vieux bijoux. Ainsi, les attrape-rêves réalisés seront constitués principalement de matériaux d’origine végétale, minérale et animale à l’image de la tradition amérindienne. Bien sûr, chacun est libre d’ajouter des éléments manufacturés, si cela donne du sens à sa création (voir fournitures).

Le Land-Art
Travaillant essentiellement avec des matériaux issus de la Nature, avec toujours l’idée sous-jacente de rendre grâce à sa beauté et sa perfection, j’ai été naturellement attiré par la pratique du land-art. Je propose des ateliers, des stages d’une ou plusieurs journées. Les mots de Théodore Monod «admirer, s’étonner, rendre grâce, … vivre !» me servent de guide dans mon travail et mes propositions.

 >> les stages …

landart2